Il est urgent de mapper et de clarifier le marché de l’achat programmatique

Face aux enjeux de transparence sur les achats programmatiques, il est plus qu’important de comprendre ce que font toutes les technologies, et différents acteurs du marché. Car c’est une véritable partie de poker, parfois menteur que tous les acteurs se livrent au quotidien pour collecter les fonds des investissements des annonceurs.

La technologie a bon dos… les éditeurs et annonceurs aussi…;) #data

adtechC’est le cheval de Troie que le marché a trouvé pour rentrer dans les systèmes d’informations des annonceurs et des éditeurs et tracer les signaux émis par les consommateurs. Tous les moyens sont bons pour collecter de la donnée du site. Les technologies, les formats publicitaires, les traceurs de conversion (TAG) deviennent des atouts important pour ces acteurs. La stratégie est assez simple à comprendre : Le fait de pouvoir être présent sur tous les maillons d’une industrie vous donne une vision sans précédent de cette dernière.

dataPar exemple, vous avez placé votre technologie chez tous les constructeurs automobiles. Et bien vous savez comment les consommateurs recherchent, consultent les pages des constructeurs. Ou alors votre technologie est placée chez une majorité de sites de contenu : vous avez une connaissance très profonde des audiences et de la navigation de chaque internaute passé sur les sites en question. Le matching des données entre les différent sites pour identifier des consommateurs est plus aisé quand vous êtes présent sur la majorité des sites. Libre à vous après de pouvoir en faire « bon usage » sur le plan commercial.

A l’ère du TOUT DATA, les technologies fleurissent pour collecter, ramasser les données laissées par les internautes. Et dans l’achat programmatique, chaque collecte est une opportunité de business.

Peu importe d’où vous venez, ce qui compte c’est d’être un DSP/SSP/DMP. Les acronymes s’enchainent aux grés des opportunités de business.  En résumé, vous devez jouer plus d’un rôle d’acteur pour gérer correctement le flux financier, si vous souhaitez vous en sortir. Pourquoi ? Parce que c’est un moyen de maitriser toute la chaine de performance de votre écosystème. Sans cela, vous êtes livrés à la patûre des autres prédateurs de la data du marché. La chaine alimentaire dans la programmatique est plus que jamais active.

Mais Qui fait quoi ? #programmatique

programmatiqueC’est pour cela qu’il faut rapidement pouvoir identifier les acteurs et leurs champs d’interventions. Définir précisément les différentes étapes d’une campagne programmatique et le qui fait quoi pour être sûr de l’organisation mise en place. C’est ce que s’apprête à faire l’UDA avec l’UDECAM. Bon courage. La transparence est complexe à obtenir sur ce marché. Le diable est souvent dans le détail. Mais certaines initiatives comme Ads.txt de l’IAB n’ont pas encore tout dévoilé de ses potentiels. à suivre…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :